Le mot des co-présidentes

Les co-présidentes de l’association Sévérine Gridaine et Angélique Beauseigneur remercient chacun d’entre vous pour le temps accordé pour cette Assemblée Générale dont le format reste à distance cette année, une fois encore.

Nos remerciements s’adressent également à nos partenaires financiers :

  • le Conseil Départemental de Charente Maritime,
  • la Caisse d’Allocations Familiales,
  • la Communauté de Communes Aunis Sud,
  • le SIVOM de la Plaine d’Aunis.
  • les différentes municipalités avec qui nous travaillons sur de nombreux projets qui n’aboutissent pas toujours, mais qui renforcent nos liens dans le quotidien. Nous les remercions aussi pour les mises à disposition de personnel et des locaux,
  • les différentes structures partenaires avec qui nous nous mobilisons pour animer les territoires aussi bien sur les champs de l’enfance, la jeunesse et la famille.

Quelques moments, mouvements de personnel sont venus marquer l’année 2020 dont :

  • Janvier : départ de Virginie POUILLOUX, référente du secteur Aunis Sud au Pôle Jeunesse pour un poste de directrice de la délégation départementale des Francas 17, et Shaya MANTHE a donné naissance à une petite Djalyss le 03.01.20,
  • Février : recrutement de Hugues DIANA, animateur au Pôle Jeunesse, en remplacement de Virginie POUILLOUX,
  • Août : départ de Hugues DIANA, animateur au Pôle Jeunesse, et recrutement de Guillaume GROULT en remplacement en septembre.

Côté formation :

  • Septembre : Lydie a obtenu son CAP petite enfance (en candidat libre), Guillaume GROULT, Christelle MOINARD et Anabelle HOARAU ont été formés à l’expo 13-18 questions de justice (expo animée dans les collèges),
  • Novembre : Thomas est devenu PDN (Promeneurs Du Net = veille, communication, prévention, aide sur les réseaux sociaux).

Concernant les différents chantiers et/ou évolutions réalisés en 2020 :

  • Janvier : Ouverture du LAEP du SIVOM de la Plaine d’Aunis (Aurélie LE MOAL et Céline ESPIOT sont toutes 2 accueillantes),
  • Mi-Mars à Mi-Mai : Fermeture administrative des accueils enfance et jeunesse (COVID 19) et placement des salariés en activité partielle,
  • Mai : Participation au Festival Festi’Prev en virtuel avec des élèves de 4ème du collège Dolto de La Jarrie, avec la réalisation d’un film sur la thématique des violences sexuelles sur mineur (thème choisi par les jeunes), et avec la participation des enfants et de l’équipe d’animation de l’accueil de loisirs de Vérines. Le film a gagné le Prix de la citoyenneté,
  • Juillet : Déménagement du siège social pour un local plus grand mais toujours dans la zone des grands champs,
  • Eté : Ouverture des accueils extrascolaires enfance et jeunesse avec une réorganisation pour s’adapter au contexte sanitaire (covid-19) et aux protocoles sanitaires (ouverture de 3 sites en juillet pour le pôle enfance –Croix-Chapeau, St-Médard d’Aunis, Vérines– inscriptions à la semaine pour tous, modification des horaires, etc
  • Septembre : Réorganisation de l’activité jeunesse avec la mise en place d’ateliers à thèmes sur l’année scolaire (mercredi / samedi) = fidélisation des jeunes sur l’année scolaire et réponse à des jeunes ne pratiquant pas ou n’ayant pas accès à des activités en club (sportif ou autre),
  • Novembre : L’équipe du pôle enfance a débuté un travail sur l’accueil des enfants porteurs de différences.
  •  

Une année très particulière :

  • L’activité et le fonctionnement de l’association et de ses accueils ont été chamboulés par la crise sanitaire (adaptation permanente aux protocoles successifs, réorganisation des accueils en termes d’espace et de méthodes de travail, etc…),
  • La crise a eu pour conséquence un renforcement de nos relations avec les établissements scolaires (écoles et collèges) et les mairies (techniciens et élus),
  • La mobilisation de l’équipe d’animation de l’association n’a pas faibli tout au long de cette année malgré les contraintes des protocoles successifs et les restrictions qui ont demandé une adaptation permanente, source d’épuisement professionnel (renforcé par une non-reconnaissance des pouvoirs publics de notre secteur d’activité).

Tous les membres du bureau se joignent à moi pour remercier les salariés de l’association, saluer leur implication au quotidien et leur professionnalisme.

L’ADN de PAPJ est porté par chacun d’entre eux ; cet ADN, cette raison d’être est entièrement centrée sur nos enfants et nos jeunes.

Un dernier mot pour rappeler que PAPJ reste et demeurera une association : les décisions sont prises en associant l’ensemble des partenaires dont les parents font partie.

Nous vous rappelons que PAPJ a besoin de vous, parents, pour participer à la construction de l’avenir de l’association dont vous êtes utilisateurs.

N’hésitez pas à vous investir dans l’association, afin de prendre part activement aux projets de celle-ci

et aux décisions à prendre quant à son fonctionnement.

Séverine GRIDAINE et Angélique BEAUSEIGNEUR, co-présidentes de l’association